Au sujet de la lumière visible

LA LUMIÈRE VISIBLE
La partie du spectre solaire perçue diffère selon les espèces et organismes vivants. Si l’invention de l’éclairage artificiel s’est effectuée exclusivement en fonction de l’œil humain, Exo Terra a depuis créé des ampoules adaptées au spectre visuel des reptiles.

LES AMPOULES FLUORESCENTES
Les ampoules fluorescentes sont jusqu’à six fois plus efficaces que les ampoules incandescentes pour produire de la lumière visible du fait que leur énergie n’est pas convertie en chaleur, mais leur spectre se limite toutefois à certaines pointes de longueur d’onde particulières. On peut toutefois modifier légèrement ces pointes en changeant leur composition en phosphores. Les nouvelles pointes ainsi obtenues sont déterminées en fonction du spectre idéal qui correspond à la sensibilité optique de l’organisme visé.

LA VISION CHEZ LES REPTILES
Si l’œil humain est muni de trois types de récepteurs sensoriels pour différencier les couleurs, les reptiles en possèdent quant à eux un quatrième qui leur permet de percevoir des longueurs d’onde des UVA. Cette capacité de perception supplémentaire est très importante sur le plan physiologique pour ces animaux et leur bien-être en dépend. C’est pourquoi Exo Terra a conçu des ampoules en fonction du spectre visible des reptiles, ce qui leur permet de vivre en captivité dans des conditions lumineuses semblables à leur milieu naturel.

Human vision / Reptile vision

AMPOULE IONISANTE PRODUISANT UNE LUMINOSITÉ NATURELLE
Exo Terra a conçu une ampoule qui combine le spectre visuel humain et celui optimisant la croissance des plantes. En effet, son flux lumineux élevé, de son indice de rendu des couleurs de 98 et de sa température de couleur de 6700 K concordent parfaitement avec le spectre visuel humain. Quant à la longueur d’onde de son flux lumineux, celle-ci est idéale pour la photosynthèse et stimule donc la croissance des plantes. Processus essentiel aux plantes, la photosynthèse consiste à capter la lumière du soleil et à la transformer en glucides. En fait, c’est la chlorophylle qui, chez les végétaux, joue ce rôle fondamental; ce pigment vert intercepte en effet la lumière bleue d’une longueur d’onde de 430 nm et la lumière rouge d’une longueur d’onde de 662 nm. Comme la lumière verte n’est pas interceptée, c’est cette couleur que l’œil humain perçoit.


LA LUMIÈRE VISIBLE

Cliquez sur l’ampoule qui vous intéresse pour obtenir de l’information détaillée sur l’étendue de la lumière visible établie par Exo Terra.

 
FacebookYouTubeTwitterGoogle PlusLogo Conservation Networking

Accounts

Mot de passe oublié ?

Register Now
Troisième découverte d’une nouvelle espèce lors d’une expédition Exo Terra